mardi 27 mars 2012

Camouflage...

Lierre.

8 commentaires:

  1. Y aurait-il une nymphe camouflée derrière ce lierre ? La zone de pdc est très réduite ...C'est dans ce coin que ça se passe ?

    RépondreSupprimer
  2. Non,il n'y a rien du tout, je me suis juste amusée sur un tronc d'arbre, ne cherche plus :).
    Désolée, merci Daniel.

    RépondreSupprimer
  3. Le lierre est assez fascinant*. Peut-être par sa symbolique camouflée de vie éternelle et de fidélité absolue ? On le retrouve représenté dans l'art funéraire.

    * et difficile à photographier avec ses feuilles qui restituent très bien la lumière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui,peut-être que sa symbolique de fidélité absolue nous fait rêver quelque part, on en rêve tous d'être l'unique,le seul dans le coeur de celui que l'on aime...
      Parce-qu'on a tous besoin d'amour aussi je pense,la vie sans amour est d'une tristesse absolue.
      Y a que ça de vrai les papouilles,quoi qu'on en dise ou qu'on en pense...

      Tu as fait remonter de douloureux souvenirs, ado,j'ai perdu mon cousin germain d'une vilaine tumeur au cerveau, le seul et l'unique, celui qui me servait de frère,mon confident,mon ami...
      je suis donc allée vivre avec ma tante et mon oncle, à l'époque et chez moi c'était comme ça, ça n'était pas les adultes qui aidaient les enfants, mais les enfants qui devaient seconder les adultes..., et lorsque nous avons été acheter des fleurs pour déposer sur sa tombe, ma tante avait comme voeu de lui déposer un lierre, en me demandant si je connaissais sa symbolique, et bien sur je ne savais pas, et elle m'a répondu en pleurant : " je meurs ou je m'attache ",tu imagines la suite, car c'était aussi la maman que je n'avais jamais eu...

      Pour en revenir à la photo,c'est vrai que c'est un jeu difficile,car il restitue très bien la lumière,ça se voit sur ma photo...
      Merci Yanik ,(désolée d'avoir partagé ce moment douloureux avec toi)!

      Supprimer
  4. madame, bonjour
    je viens de temps en temps parcourir votre blog, mais n'ai pas l'habitude de laisser de commentaire sur ce que je vois ou lis
    je me contente d'apprecier (ou pas)
    je vous contacte pour une raison bien précise ; en 2007, j'ai fait le voyage Haute-Saone Creuse dans le seul but de me rendre au pont de Senoueix, que j'avais vu en poster chez Debaisieux lors d'un voyage en Auvergne, et la photo qui orne votre page d'accueil me le rappelle beaucoup De quel pont s'agit-il, et est-il facile à trouver ? je ferais un détour si d'aventure je retournais sur le plateau de Millevaches
    pour me repondre, je vous laisse mon adresse mail
    gigon.michel@orange.fr
    c'est par le blog de François-Noël Masson que je suis tombé sur le
    votre ; je reçois chaque jour sa photo de Pixy et je lui en
    ai commandé quelques-unes
    si vous me repondez, j'aurai un lien et vous ferai parvenir en retour en pièces jointes celles qui m'ont plu tout particulierement
    je vous souhaite bonne réception
    Michel Gigon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir monsieur,
      Je vous remercie, de votre mot et passages, et de votre sincerité.J'ai bien aimé le : "je me contente d'apprecier (ou pas).
      Pour ma page d'accueil, oui,c'est bien le pont de Senoueix qui se trouve en Creuse.Et il est très facile à trouver.
      je vous fait un petit mail pour vous expliquer tout ça.
      Merci Monsieur Michel Gigon.

      Supprimer
  5. Effectivement, c'est bien ce pont sur le plateau de Millevaches. Un très joli petit pont à taille humaine !
    Lorsque j'y suis allé, je n'avais qu'un APN compact 2MP et je n'ai pu prendre une aussi belle photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis touchée, merci François-Noël !

      Supprimer